ANI ? ou comment banaliser un recul historique du droit du travail

L ‘accord national interprofessionnel (ANI du 11 janvier 2013)  « pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels » est certainement le texte le plus regressif concernant le droit du travail. Il s’agit en fait d’une réelle sécurisation du licenciement et d’une flexibilisation du contrat de travail.

L’UGICT a choisi de nous livrer chaque semaine une fiche thématique détaillée. Voici la première d’entre elles est consacrée au chantage à l’emploi. 

A consulter également 30 pages d’analyses détaillées dans le Cadres infos

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *